10 CONSEILS POUR UNE LOUANGE INSPIRÉE PAR L'ESPRIT

par Samuel Olivier

« Laissez-vous constamment remplir par l'Esprit : ainsi vous vous encouragerez mutuellement par le chant de psaumes, d'hymnes et de cantiques inspirés par l’Esprit… » Ephésiens 5:18-19 J’ai la joie de pouvoir visiter beaucoup d’assemblées pour former des groupes de louange, et la question qui revient le plus souvent, c’est: « Comment pouvons-nous laisser plus de place au Saint-Esprit dans nos temps de louange? ».
Voici quelques conseils pour aller dans cette direction.

1./Soyez intentionnels dans votre communion avec le Saint-Esprit au quotidien.
Parfois, nous avons l’impression qu’il suffit de prendre sa guitare, de commencer à jouer, et tout à coup, Boum! le Saint-Esprit vient. Mais ce n’est pas magique! Collaborer avec le Saint-Esprit est un travail de longue haleine, où on est toujours en train d’apprendre. Comment pensez-vous pouvoir suivre les indications du Saint-Esprit le dimanche à 10h30, si vous ne vous entrainez pas à le faire les autres jours de la semaine? Votre communion avec le Saint-Esprit ne sera pas plus forte sur l’estrade que ce qu’elle est dans la vraie vie. Apprenez à dépendre de Lui au quotidien pour dépendre de Lui quand vous conduisez la louange. Le Saint-Esprit a des tonnes de choses à partager avec vous. C’est la personne la plus intelligente, la plus intéressante, la plus drôle, qui soit. Prenez l’habitude de lui poser des questions tous les jours, à n’importe quel sujet. Et attendez Sa réponse.

2./ C’est Lui qui conduit, pas vous.
Dans une voiture, il ne peut y avoir qu’un seul conducteur. C’est la même chose pour un temps de louange! Soit c’est vous qui conduisez, soit c’est le Saint-Esprit. A certains moments, Il peut s’inviter et vous prendre de court, mais ce sera beaucoup plus simple pour vous si vous l’intégrez directement. Invitez votre équipe et les responsables à prendre quelques minutes pour accueillir la personne du Saint-Esprit pour diriger le temps de culte ou de réunion que vous allez vivre. Ce sera un bon moyen de centrer les coeurs dès le départ sur ce qui est le plus important: la présence de Dieu au milieu de vous.

3./Apprenez à laisser de l’espace au Saint-Esprit ensemble.
Collaborer avec le Saint-Esprit en équipe n’est pas inné, mais vous pouvez faire des progrès ensemble dans votre sensibilité à l’Esprit et les uns aux autres. Prenez du temps pour louer Dieu avec votre équipe sans la pression de l’assemblée, le samedi ou un soir de la semaine par exemple. Partez tout un week-end au vert pour vous retrouver tous ensemble autour de la présence de Dieu. Transformez vos temps de répétition en temps de louange, sans vous concentrer uniquement sur la partie technique, mais en pratiquant les chants que vous répétez comme un temps de louange ouvert à l’action de l’Esprit. Vous serez surpris de ce que le Seigneur va vous communiquer dans ces temps privilégiés.

4./Préparez…
Le Saint-Esprit peut tout autant vous conduire pendant le temps de louange, que dans la préparation des chants, dans la répétition, ou dans la prière pour recevoir le coeur de Dieu pour ce moment. Inspiration ne veut pas dire fainéantise ou légèreté! Demandez au Saint-Esprit de vous conduire dans le choix des chants. Jouez-les de votre coté, et en équipe. Priez ensemble pour recevoir la pensée de Dieu pour le temps que vous allez vivre. Notre Dieu mérite qu’on essaie de faire les choses le mieux possible pour Lui. 10 conseils pour une louange inspirée par l’Esprit

5./…mais sachez laisser votre liste de chants de coté.
Une fois que vous avez préparé, répété, prié, soyez prêts à mettre de coté ce que vous avez fait si le Saint-Esprit vous dirige dans une direction ou dans une autre. Je dis souvent à mon équipe avant de commencer: « Maintenant, on oublie ce qu’on a préparé, et on se concentre sur la présence de Dieu, et sur le fait de le suivre. » La technique passe après la présence. Il y aura plein d’autres dimanches, et même l’éternité pour chanter les dix chants que vous aviez préparé. Si le Saint-Esprit descend au milieu de vous au premier chant, restez avec Lui, ce sera beaucoup mieux pour tout le monde.

6./Dévorez votre Bible
Un conseil à ne pas négliger: si vous voulez beaucoup d’inspiration, plongez dans votre Bible! Déclarez-là à haute voix, et apprenez à transformer la parole de Dieu en prière. C’est comme si vous donniez la possibilité au Saint-Esprit d’aller chercher dans la bibliothèque de votre coeur le verset ou la parole qui résume ce qu’il veut communiquer à son peuple pour cet instant précis. Si vous connaissez mal votre Bible, la bibliothèque est petite, et les possibilités sont réduites. Une pratique qui m’a beaucoup aidé à développer le chant prophétique, c’est de m’entrainer dans mes temps de dévotion personnel, ou à la maison de prière, à chanter la Bible à la volée. Prenez votre psaume préféré, grattez deux accords, et chantez à pleine voix ce que la Bible dit. Ce sera beaucoup plus facile à essayer ensuite en église.

7./Donnez-vous la possibilité de faire des erreurs…
Vous allez parfois vous planter en beauté. Autant l’accepter tout de suite. Rassurez-vous, c’est comme ça qu’on apprend. L’Eglise est un laboratoire, pas un musée. On y fait des expériences, parfois on se trompe, on se repent, et on recommence. Soyez prêts à reconnaitre quand vous vous êtes un peu égarés. Et développez une culture dans votre équipe et dans votre église, qui valorise le fait d’avoir osé essayer. La foi ne marche pas si on ne prend pas de risques.

8./Soyez soumis à vos responsables.
Le saviez-vous? Une grande partie des divisions d’églises se produisent entre le leadership de l’église et l’équipe de louange. Ça peut être difficile de travailler en communion les uns avec les autres, notamment si vos responsables ont peur de perdre le contrôle en laissant de la place à quelque chose de nouveau. Mais vous ne construirez rien de durable en essayant d’imposer votre vision des choses. Prenez rendez-vous avec votre pasteur ou vos responsables, et cherchez à savoir quelle est leur vision de la louange pour votre église. Faites tous vos efforts pour les aider à la mettre en oeuvre. Demandez-leur un retour régulier sur votre manière de conduire. Si votre pasteur sent que vous êtes au service de la communauté, et non au service de vos propres idées, la confiance entre vous grandira surement, ce qui vous permettra d’avancer avec votre communauté dans plus de liberté dans l’Esprit.

9./Soyez plus concentrés sur Sa présence que sur la qualité musicale.
Ces dix dernières années, la qualité musicale de nos temps de louange a fait un grand bond en avant, et c’est une bonne chose, ne serait-ce que pour nos oreilles. Après tout, Dieu entend nos coeurs, mais nous, nous entendons la musique faite par l’équipe! Notre Dieu mérite qu’on essaie de faire les choses le mieux possible pour Lui, et la qualité musicale fait partie de ce que nous essayons de développer de manière excellente. Mais ce n’est pas l’essentiel! Ce qui fait la différence, c’est quand Dieu siège au milieu des louanges de son peuple. Le roi David était un musicien très spécial: quand il jouait de son instrument, les esprits mauvais s’enfuyaient. C’est quelque chose que les plus grands musiciens 10 conseils pour une louange inspirée par l’Esprit virtuoses n’ont pas, mais qui est à notre portée, en tant qu’enfants de Dieu. Si vous voulez entendre de la bonne musique, allez voir un concert. Si vous voulez vivre une rencontre avec Dieu qui va bouleverser votre vie, venez participer à un temps de louange guidé par l’Esprit.

10./Apprenez à chérir la présence du Saint-Esprit
Il est tout simplement impossible d’être chrétien sans l’assistance quotidienne du SaintEsprit. Jésus savait que nous aurions besoin d’un Consolateur, d’une Aide permanente et toujours disponible, de Quelqu’un qui allait nous enseigner les choses du Père et du Fils. Et pourtant, bien souvent, nous considérons le cadeau que Jésus nous a laissé comme un problème, comme quelque chose à maitriser, à limiter, à enfermer. « Là ou est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. » 2 Co 3:17 Le Saint-Esprit ne fonctionne pas quand on essaie de le mettre en boite. Alors sortez de votre zone de confort, lâchez prise, et plongez dans le fleuve de l’Esprit! Vous êtes sur le point de commencer l’aventure la plus passionnante de votre vie.

PREPARER LA PLACE

par SYLVAIN FREYMOND

“Jean est celui qui avait été annoncé par Esaîe, le prophète, lorsqu'il dit : c'est ici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers;” (Matt 3:3)

Il avait une mission claire et précise, celle de préparer le chemin de quelqu'un d'autre. 
Cela demande beaucoup d'humilité de travailler pour un autre !
Mais c'est l'oeuvre réelle de tout vrai disciple. 


Tout ministère de louange est appelé à préparer la place pour le Seigneur, à lui ouvrir un chemin. 
Ce dernier peut se trouver dans un désert spirituel, dans la brousse ou dans un palais. Il faudra peut être utiliser une machette ou un bulldozer. Peut-être il faudra déblayer des cailloux ou arracher de vieilles souches, mais nous sommes appelés à être des cantonniers de la route de Dieu.
J'aime cette image des cantonniers, ils font un beau travail. 
Parfois nous allons dérouler le tapis rouge ou déposer des branches de palmiers sur le chemin; quoi qu'il en soit, nous sommes des serviteurs et c'est lui qui doit marcher sur cette route qui nous lui avons préparée. Si nous y marchons à sa place, alors nous sommes des imposteurs. 

“Celui qui vient après moi, je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers.” (Jean 1:26-27)

Jean Baptiste avait compris son appel et sa mission par rapport à Jésus, son Maître. De même nous, qui le servons, nous avons sans cesse besoin de nous rappeler notre appel et notre mission. Elle n'a pas changé depuis Jean Baptiste. 

Twitter & Instagram : @sylvainfreymond